Bent World: La teamel d'Amel

dimanche 18 avril 2021

[REPLAY 📺]: THE VOICE 2021, PRIME 11 (1ERS K.O.) !

The Voice 2021 - Prime 11 - 1ER K

8 talents qualifiés pour ces K.O. et seulement la moitié à définir pour aller à la toute nouvelle étape des Cross battles qui suivra, et tout ça en un seul prime (pour ce qui est de l'équipe d'Amel et Marc hier). Voilà la tâche bien compliquée à laquelle a dû déjà faire face les deux premiers coachs de l'édition 2021 de The Voice, version France du nom. En effet, les talents des teams de Marc Lavoine ainsi que ceux d'Amel ont dû se confronter à leur destin. Poursuivre ou non leur chemin dans l'aventure télévisuelle ou bien en dehors... Et, pour se faire, les 8 talents de chaque équipe auront pu de nouveau faire, après les battles, le choix de leur chanson à interpréter individuellement à l'occasion du prime. Comme on pu le faire remarquer certains coachs, ce choix est aussi à double tranchant. Car il a pu et pourrait possiblement désservir les candidats lors de leur prestation. D'où l'importance cruciale de selectionner le titre qui servira au mieux les intérêts, les capacités et l'univers propre à chacun, sur cette étape déterminante des K.O. !

Revenons-en à ce qui nous a intéressé de la team Amel ce samedi.

Et cela a débuté, après les K.O. des candidats de Marc (Lavoine), par CYPRIEN qui a choisi le "Without you" de David Guetta (et chanté à l'origine par Usher, s'il vous plait) pour défendre ses chances. Une option qui a d'abord laissé Amel assez circonspecte puis a priori plus ou moins rassurée au vue des images des premières répétitions. Reste que d'offrir le meilleur sur une chanson plutôt dance, voire électro n'était pas une si mince affaire du point de vue du souffle qu'aurait pu y laisser le jeune toulousain prétendant aux cross battles, dans cette prestation, Mais il ne s'en est pas laissé démonter et a même réussi à mettre une sacrée ambiance d'entrée, dans cette seconde partie de prime. Il n'en a pas plus fallu à Amel pour la convaincre de passionnément appuyer sur le bouton et le conduire directement à la phase suivante du télécrochet de TF1.

The Voice 2021, le Prime - K

 

Le second, dans cette avalanche de prestations individuelles, pour la team d'Amel, c'est NICOLAS. Et lui s'était lancé sur le "Je t’écris" de Grégory Lemarchal, devant les fauteuils des coachs. Et malgré une proposition, parfaite quant au chant, qui a, de plus, plus qu'honoré la mémoire de l'ancien pensionnaire de la Star Ac et grand chanteur, il a selon Amel atteint les limites de ce qu'il pouvait donner dans cette aventure. En attendant qu'il mûrisse un peu plus son (ou ses) univers de prédilection, on lui souhaite le meilleur sur son chemin qui, s'il garde cette même passion intacte, finira par trouver sans nulle doute le succès.

The Voice 2021, le Prime - K

 

Et c'est NIKI BLACK qui s'est par la suite engagée sur la scène de The Voice, une nouvelle fois derrière son piano, comme lors des auditions à l'aveugle. Et notre américaine à l'âme francophile a retourné les quatre coachs  par son "Hymne à l'amour" de Piaf. Son interprétation, en même temps aussi respectueuse de la Môme que de la langue française et de ses popres talents vocaux indéniables ont mis d'accord les 4 artistes des fauteuils rouges. Amel parle déjà d'elle comme d'une immense artiste. Et, on ne peut qu'adouber tant son professionnalisme et ses aptitudes sont déjà bien présentes. Amel en a même évoquer - à demi mot - le questionnement qu'elle peut avoir quant au fait qu'elle ait vraiment encore besoin de l'émission pour trouver matière à construire sa propre carrière ( Comme elle l'a si bien dit à Niki lors du prime, et ce même depuis le début :"Vous êtes une star madame !" ). Rdv donc aux cross battles pour NIKI ! (En espérant la revoir même à l'étape suivante, pour ma part ;p )

The Voice 2021, le Prime - K

 

4ème talent de l'équipe à s'exprimer sur le plateau des K.O., et pas des moindres. Le Divo (comme aime à l'appeler notre Amel) JAJA s'est employé à enflammer,de toutes les couleurs de son âme inoxydablement joyeuse, le plateau sur le titre "I am what I am" de Gloria Gaynor. Un titre loin d'être choisi de manière anodine et qui correspond d'autant à ce personnage aussi attachant qu'il est un équilibriste gymnaste aux muscles si singuliers logeant ses cordes vocales. Alors oui, Jaja pouvait prétendre aller plus loin. Oui, il avait les capacités hors du commun 'prévues pour'. Mais, avec le recul, je pense qu'Amel ne voulait tout simplement pas prendre le risque de contraindre ce bel oiseau emprunt de liberté à un format télévisuel qui l'aurait pousser à être dans une mesure qui ne lui convient absolument pas. Alors oui, je suis d'accord pour dire que, de manière purement vocale, il avait sa place au plus haut de la compétition. Mais fallait-il pour cela empêcher un tel oiseau de voler toutes ailes déployées, à sa guise, pour correspondre au cadre d'un show. La métaphore pourrait paraître assez cavalière mais on n'enferme pas un phénix dans une cage, aussi dorée soit elle. C'est donc, quelque part, (même si c'est, selon certains aveuglés par la déception, une énorme erreur) un réel cadeau pour Jaja, que lui a fait Amel. Le respecter suffisamment pour ne pas plus le léser quant à ce qu'il est (comme le dirait la chanson "I am what I am" d'ailleurs), juste à cause d'un format d'émission qui l'empêcherait de sépanouir comme il le désire, sans frustration de frontières, de "case"... Amel le dirait en ses propres mots. Moi, je le dis avec les miens. Belle route à toi, Jaja ! Et vise le ciel ! Les nuages des décus, en ligne comme ailleurs, n'ont jamais servi personne. Rayonne et tout le monde te verra comme t'entendra ! See U Soon, on l'espère !

The Voice 2021, le Prime - K

 

On arrive maintenant dans les 4 derniers talents de la team et c'est WAHIL qui est venu faire une proposition courageuse à Amel, rapport à ce qu'il a pu donner lors des précédentes étapes, en chantant un titre du chanteur, que dis-je, de l'artiste totem (si j'ose m'exprimer ainsi) d'Amel, qu'est Charles Aznavour. Et c'est sur le titre "Parce que" d'une sobriété détonante de ses autres performances que le beauvaisien professeur des écoles a ému les coachs, dont Amel la première ! Une prestation aussi inattendue que maitrisée, toute en sensibilité et respectant, transpirant le texte du Sinatra français, fidèlement et sincèrement. Une version qui lui a valu l'émotion non dissimulée d'Amel à son écoute ainsi qu'un buzz aussi mérité pour un Wahil dont on découvrira probablement encore d'autres facettes lors des étapes à venir du jeu. Rdv dans 15 jours !

The Voice 2021, le Prime - K

 

6ème candidat à s'essayer à l'exercice risqué des K.O., ROBIN s'est lui aussi attelé à une prestation courageuse sur "Le prince des villes" de Michel Berger. Une mélodie plutôt connue des initiés à l'oeuvre du grand auteur-compositeur-interprète des années 80. Une chanson au phrasé et à la ligne mélodique aussi rythmés que compliqués à reprendre. Avec le choix qu'a fait le jeune bordelais de la mettre en scène avec une prestation visuellement et chorégraphiquement bien vivante. Alors oui, ce choix a plus apporté au crédit de sa technique qu'à une pure performance vocale ou émotionnelle. Reste que la proposition délivrée a été parfaite de bout en bout. Manquait peu être ce supplément "vocal" (quand on disait que le choix musical était essentiel) nécessaire pour un peu plus rentrer dans le cadre du concept de l'émission. On ne peut que supposer que Robin a voulu se donner ainsi des gages de crédit quand au respect infini qu'il peut avoir vis à vis de la grande chanson française. Rien ne lui enlèvera cela, même s'il ne poursuit pas plus loin l'aventure The Voice. On lui souhaite, comme à tous les autres, de vivre sa popre aventure dans la musique qui continuera sans nulle doute au delà du show de TF1. À bientôt Robin !

The Voice 2021, le Prime - K

 

SONIA est l'avant dernière de la team à s'être présenté pour ses K.O. Elle a choisi "Anyone" de Demi Lovato pour se donner les chances d'aller plus loin avec sa coach, à l'antenne du talent show. Je ne saurais que dire sur la performance de Sonia qui avait toute légitimité à poursuivre plus avant son chemin de l'autre côté du poste tant sa proposition sur la chanson de la pop star américaine était à la hauteur de toutes les attentes. Et les coeurs se sont retrouvés suspendus par l'obligation morale que s'était donné Amel à ne pas décider de suite de donner ou non son ultime ticket qualificatif à Sonia sans même avoir entendu la dernière prestation d'Anik au préalable. On n'aura donc pas encore su, à ce moment là de la soirée, qui de Sonia ou Anik allait retrouver les 3 autres déjà qualifiés pour les cross battles. Suspense !

The Voice 2021, le Prime - K

 

Et voilà celle par qui la tension allait retomber. Le talent volé à l'équipe de Marc Lavoine, ANIK qui a dévoilé une implacable leçon de gestion vocale à plus d'un candidat de l'édition 2021 de The Voice par ce "Tout", hit (s'il était besoin de le rappeler) de la non moins diva francophone Lara Fabian. Et là, dilemme. Offrir à Sonia le dernier ticket qualificatif ou bien à Anik qui a mis tout le monde d'accord sur le vivace talent de cette grande dame pas encore quinquagénaire. Et là est venu le discours fort  d'Amel sur la condition d'artiste féminine dans ce monde de la variété et du divertissement, et du côté tristement péremptoire dont est encore trop souvent considéré les carrières des talents et autres professionnelles du genre féminin. Et au vue de cette dame et du courage qu'elle a à encore y croire et à se présenter à des auditions et autres castings à un âge en plus avancé, Amel s'est laissé convaincre de lui concéder cette dernière place pour les cross battles. Alors, bonne ou mauvaise raison, chacun ira de son point de vue, puisque 2 femmes étaient en 'concurrence' sur cette dernière place. Je m'en référerais pour ma part (par empathie mais pas totale adhésion - j'ai ma propre opinion en la matière, il ne faudrait pas non plus exagérer) au coeur d'Amel qui a voulu s'exprimer une nouvelle fois aussi sincèrement que possible par cette prise de position forte pour Anik. Cela n'enlèvera jamais rien au talent de Sonia. Mais voilà, c''est ainsi. Il fallait, pour notre coach préférée, marquer le coup. En espérant toutefois que la même sensibilité de coeur ne fasse pas foi lors des prochaines étapes sinon il n'y aurait plus de jeu. Mais j'ose croire que cela n'aurait été que l'exception. Dernière qualifiée, donc : ANIK.

The Voice 2021, le Prime - K

 

À l'instar d'Amel, au moment où je publie ce post, je ne saurais que trop recommander celle dont le nom véritable est SONIA ROUSSEY, sur instragram, et qui prépare actuellement un EP, en langue anglaise notamment, avec son groupe THE FREAKY ONES, dont 3 titres sont déjà sortis, avec le dernier en date ce vendredi (17 Avril), sur touts les plateformes légales :"I'M DONE". Je vous ai mis les liens directs sur le nom de la demoiselle ainsi que sur celui du titre. Il ne reste plus qu' à aller tchecker, les ami(e)s ! Faites vous plaisir les yeux fermés, j'ai vérifié par moi-même. Et c'est de la bonne vibe, comme j'aime à le dire ;)

 

Les 4 talents, issus de la team AMEL, qui iront  à la prochaine étape des CROSS BATTLES, dans The Voice, dans 15 jours, sont donc :

NIKI BLACK, WAHIL, ANIK & CYPRIEN !

Qualifiés pour les Cross Battles de The Voice 2021 - Niki Black - Wahil - Anik - Cyprien

 

> REPLAY INTEGRAL - 1ER PRIME DES K.O.  (PRIME 11) <

> REPLAY DE "THE VOICE, LA SUITE" - 1ER PRIME DES KO (PRIME 11) <

(Dispo 14 jours)

Posté par BENT WORLD à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


dimanche 11 avril 2021

[REPLAY 📺]: THE VOICE 2021, PRIME 10 (DERNIERES BATTLES) !

The Voice 2021 - Prime 10 - DERNIERES BATTLES

3 ème et d'ores et déjà dernière soirée de battles, ce samedi soir passé. Et que ce fut tendu, autant à l'occasion de certaines battles qui ont amené à quelques choix qui ont pu être faussement pris pour contradictoires par certaines personnes de l'autre côté de leurs écrans. Mais, comme le disait Amel, pour ce qui est de son aventure dans l'émission avec les candidats artistes qui l'accompagnent, tous ses choix sont ceux faits avec le coeur, avec ses tripes, et qu'ils ne peuvent donc de facto faire l'unanimité. Et de reprendre, pour finir, ses popres mots sur ce qu'elle a dit en conclusion de ses dernières battles : "L'esssentiel est d'avoir du respect pour tous les talents, ceux qui restent et ceux qui continuent leur aventure ailleurs... que leur route soit longue et pleine de musique à la hauteur de leur talent ! Bravo à tous !!!!"

On ne saura donc que trop conseiller aux quelques langues un peu trop pendues, sur les réseaux, de ravaler leur frustration que même les talents qu'ils soutenaient trouveraient eux mêmes - je pense, sans trop me tromper - mal placée. Tout ceci n'est qu'une émission de télé qui certes permettent à des talents de germer, tout du moins un peu plus médiatiquement parlant. Mais ce qui compte pour eux/elles, c'est d'avoir su/pu capitaliser sur ce cheminement par l'émission de "The Voice" pour offrir à une large audience la possibilité de s'intéresser plus avant à leur univers et au travail qu'ils pourront leur proposer par la suite. C'est ça la musique, au final. Et tout le monde est toujours gagnant. Mais pour cela, encore faut-il que le public s'intéresse à ces artistes au delà de la déception de les voir s'en aller - prématurément ou non - du show. C'est, en tous cas, tout le bien que je leur souhaite : trouver leur public, et pas un qui soit seulement dans la déception mais surtout un qui seront là dans la réception de ce qui sera créé par tous ces artistes à l'avenir, comme Amel a pu le trouver après avoir été éliminé en 1/2 finale de La Nouvelle Star, à l'époque. ( histoire de rappeler aussi qu'une victoire dans un télécrochet n'achète pour autant ni une carrière ni le lien que chacun peut construire avec son public, à l'instar d'une Louane, Anne Sila, et autres Fréro Delavega, MB14... etc, et ce sans avoir gagné le trophée final ).

 

 Et nous voilà (j'adore l'expression, désolé de me répéter hihi) avec les dernières battles en cet ultime soir de l'épreuve pour la team Amel. Et ce sont Marvin et Wahil qui ont lié leurs voix sur le titre "L'envie d'aimer" de Daniel Levi (issu du spectale musical des "10 Commandements"). Ce fut pour moi une des plus belles confrontations de l'étape, en terme de qualités de voix, de prestation dans son ensemble et ainsi qu'avec 2 artistes aux double casquettes existentielles - et donc personnelles - qui ne fait douter aucunement de leur avenir dans le milieu s'ils se lançaient l'un et l'autre intégralement dans la musique. Alors, passons, l'énième questionnement de "pourquoi Wahil (et écrivez le avec la bonne orthographe svp...) et non Marvin?... Je vous renverrais aux conclusions d'Amel la justification de ses choix que j'ai mis en lien plus haut. Oui, elle a été en contradiction avec l'avis proposé de ces amis coachs; mais elle ne fut pas la seule dans ce cas, ce samedi. Mais peut être certains ont déjà oublié. Je les invite à se faire le replay en lien en bas d'article. Bref, au delà de la subjectivité un peu trop grossièrement exprimée par quelques uns, il était bien difficile de définir un réel 'vainqueur' à cette battle qui a offert presque plus un duo largement à la hauteur de son interprète original. Pour ma part, je me suis juste un peu trouvé chagriné qu'aucun des camarades de fauteuils d'Amel n'ait eu l'idée de 'voler' Marvin. Mais, encore une fois, c'est le jeu... ce qu'avait d'ailleus précisé dans la foulée Florent (Pagny) alors qu'Amel paraissait les avoir prié pour qu'il soit récupéré par une équipe adverse. C'est donc WAHIL qui, lui seul, poursuit l'aventure au sortir de cette battle et rejoint les K.O. la semaine prochaine avec la team Amel.

The Voice 2021, le Prime - Battles (Emission 10) - WAHIL

 

Pour la seconde battle du prime, Amel a fait posé les talents de Camille et de Niki Black sur "Try" de P!nk. La singularité de la voix de Camille et la présence 'rose'-lument rock (hihi) de Niki nous a donné a apprécié une belle proposition des deux artistes sur la scène de The Voice sur un titre plus difficile qu'il pouvait paraitre tant la showgirl américaine à l'origine du titre n'est jamais avare en performance plus étourdissante les unes que les autres à chaque évènement auquel elle est amené à participer ou lors de ces tournées. Et malgré, une proposition forcément plus originale de la part de l'encore malgré tout très frais talent de Camille, c'est NIKI BLACK qui remporte sa place pour la phase suivante. Mais, je saurais que trop encourager Camille à poursuivre son aventure dans la musique. Elle a vraiment quelque chose à développer. Les talents comme le sien sont bien trop rares pour qu'elle laisse maintenant s'éteindre une flamme si joliment allumée durant cette aventure de The Voice. Bonne route et plein de belles vibes à elle. Qu'elle fasse les meilleures des rencontres qui l'amène à s'épanouir totalement dans SA musique ! ;)

The Voice 2021, le Prime - Battles (Emission 10) - NIKI BLACK

 

La dernière et ultime battle, dans l'équipe d'Amel, a vu l'une de ses confrontations à trois qu'Amel a dû créé du fait d'avoir intégré 16 candidats au lieu des 14 prévus. Et ce sont Nicolas, Lara Bou Abdo ainsi que Jessie Will qui ont été soumis à cet exercice des plus difficiles, déjà en temps normal, sur le "Je Te Promets" de Zaho. D'autant plus difficile que, le parti pris très féminin et ce qui allait apparaitre comme le contraire d'une performance de haute voltige lyrique (si j'ose dire, allait exigé des talents une subtilité dans l'interprétation et dans la maitrise de leur capacité vocale quasi parfaite. La pression était d'autant plus grande sur les épaules de Lara qui, étant la seule fille de cette confrontation artistique, s'exposait naturellement à plus de comparaisons avec l'interprète originale. Et la difficulté était aussi de pouvoir exister singulièrement dans cette battle tripartite sans pour autant tomber dans le piège des faussetés. Et c'est malheureusement l'écueil dans lequel se sont échoués au moins deux des candidats durant le premier tiers de la prestation. Ils ont par la suite tous les trois retrouvé leur marque et ont joliment terminé une performance qui était partie sur de difficiles bases. Je poindrais la petite injustice, pour ma part, que Lara avait je pense - comme évoqué plus haut - naturellement plus de pression que les garçons sur ce titre qui ne pouvait pas lui pardonner le moindre écart; ce qui a été le cas malheureusement. Je sais que certains pensait Jessie bien au dessus du "lot" et je lui reconnais tout autant, énormément de talent, au vue de ce qu'il propose aussi en ligne (1)(2). Mais il faut aussi être honnête sur le fait qu'il a eu toutes les difficultés à tenir la mélodie sans trop forcer sur sa voix, ce qui était justement le but de la chanson qui ne pouvait s'imposer en forcant les notes comme il peut aimer à le faire en temps normal. Et il a donc, comme Lara était victime de ce demi ton de mélodie, qui demandait d'infinies subtilités pour être rendue comme il était primordial de le faire durant cette battle. C'est donc NICOLAS qui, à ce jeu, s'est le mieux sorti de cette épreuve si particulière sur une prestation qui l'était tout autant, et à plusieurs niveaux. Bonne chance à lui pour la suite ! Et de même pour Jessie Will et Lara Bou Abdo qui nous offriront sans nulle doute toutes les bonnes raisons de continuer à suivre leurs cheminements d'artistes, au delà de cette émission.

The Voice 2021, le Prime - Battles (Emission 10) - NICOLAS

 

Et c'est donc ANIK, volée à la team Marc Lavoine, qui rejoint et complète définitivement l'équipe d'Amel pour la prochaine étape des K.O. dans cette édition 2021 du talent show. Et jusqu'à la dernière battle, on pouvait encore en douter (surtout votre serviteur qui pensait réellement qu'Amel rebuzzerait ce samedi, ce qui ne fut pas le cas... C'est le jeu). Bonne chance donc à Anik qui devra faire le choix le plus judicieux de chanson pour défendre chèrement sa place dans la team Amel lors des prochains primes. Mais comme tous les autres talents qui la compose, j'allais dire. Et donc, bonne chance à tous !

ANIK - Talent volé à l'équipe de Marc Lavoine - Battles 2 - The Voice 2021

 

Les 8 talents, issus de la team AMEL, qui iront donc au K.O, sont : NIKI BLACK, NICOLAS, CYPRIEN, WAHIL, ROBIN, ANIK, JAJA et SONIA !

Team Amel à la phase des K

 

> REPLAY INTEGRAL - DERNIER PRIME DES BATTLES  (PRIME 10) <

> REPLAY DE "THE VOICE, LA SUITE" - DERNIER PRIME DES BATTLES (PRIME 10) <

(Dispo 14 jours)

Posté par BENT WORLD à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 7 avril 2021

[REPLAY 📺]: THE VOICE BELGIQUE, LES 1/2 FINALES

Amel était présente hier pour la demi finale de The Voice, chez nos amis belges. À l'instar de notre version hexagonale, les derniers primes sont aussi l'occasion pour les candidats de performer avec des artistes invités pour l'occasion. Et c'est donc pour cette 1/2 finale qu'Amel ainsi que Vianney ont fait le voyage outre-Quiévrain pour soutenir les jeunes talents de l'édition belge de The Voice cette année. Alors que Vianney aura partagé son titre "N'attendons pas" avec Joséphine Ugueux et Alice Ve, Amel, elle, aura chanté en compagnie de SONITA et JEREMIE MAKIESE son classique d'entre les classiques "Ma Philosophie" !

 

Et puis, elle a eu l'occasion de promouvoir le titre certifié or et au quelques 29 millions de vues sur le clip officiel (et 14,5 M sur la version audio postée sur YouTube), en duo avec Hatik : 1, 2, 3 !

THE VOICE BELGIQUE - DEMI FINALE 2021

Posté par BENT WORLD à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 6 avril 2021

[REPLAY 📺]:"QUOTIDIEN" SUR TMC !

QUOTIDIEN - TMC - PREMIER LIVE - MARINE

AMEL, VITAA ainsi que CAMELIA JORDANA étaient présente ce lundi pour présenter leur projet commun "S O R O R E" (sortie le 4 juin) et de son premier single, qui fait de nouveau parler des années après la sortie de sa version originale : 'M A R I N E'. Je n'irais pas ici discuter, comme tous les médias à la chasse au buzz, de l'opportunisme ou non de reprendre ce titre, aussi marquant d'une époque, et surtout de son interprète, soit-il. Tout juste aurais-je préféré, pour ma part, que nos trois dames s'évitent une polémique de plus, surtout pour Amel et Camélia qui ont déjà eu, malheureusement dans leur carrière, maille à partir avec bien des réactionnaires. Mais puisque l'occasion m'est permis, je ne saurais tout de même que trop rappeler aux gens qui reprennent encore et encore le même montage hideux issu de plusieurs sites ultra conservateurs, discréditant Amel sur des propos qui lui seraient attribués, et qui ne sont en fait qu'aussi tronqués, déconnectés de tout le contexte de l'époque où elle a eu le malheur de répondre à une simple question d'un journaliste à l'antenne d'une radio, à 23 ans d'âge qu'elle avait à ce moment là. Et qu'elle a proposé sa réponse sur un sujet de malaise social d'une certaine jeunesse issue de l'immigration et de ce sentiment qu'ils étaient en droit d'avoir à ce moment là d'être considérés comme des citoyens de second rang et qu'ils pouvaient en réaction se sentir mieux accepté par le pays d'origine de leurs parents ou grand-parents, alors qu'ils ne l'ont pas connu eux mêmes. Amel a eu ce malheur de faire preuve d'une certaine empathie vis-à-vis d'une certaine jeunesse caricaturée, de plus dans un débat ambiant nauséabond de l'époque, en 2007. Et il s'en est traduit dans la tête des gens de peu de réflexion qu'Amel, elle-même, préférait les pays de ses ancêtres que celui qui l'a vu naître. Une dernière fois, j'ai rarement entendu quelque chose d'aussi FAUX ! Amel aime les gens, aime le quartier qui l'a vu grandir, les ami(e)s et les associations de quartier qui lui ont permis de faire de la musique, l'émission française qui lui a permis de se faire connaitre et le public qui le soutient depuis quasi 17 ans dans tous les coins de France où elle vient chanter depuis autant d'années (comme n'en connaitront probablement jamais ceux qui cherchent encore et toujours aujourd'hui à la discréditer à la moindre prise de position humaniste, citoyenne). Alors, j'invite celles et ceux qui profitent de manière abominable de la sortie de ce single qui reste un hommage à une femme et ses convictions (que chacun peut cautionner ou non...) à faire preuve d'au moins une certaine richesse de vocabulaire dans leurs diatribes sans plus tomber dans le racisme qui en accuserait un autre, sans plus tomber dans le sexisme aussi basique qu'il est crasseux à l'ère des Me Too, Balance Ton Porc et de tout la fronde féministe actuelle... et surtout d'offrir une hauteur de débat qu'un pays comme le nôtre mérite, et pas juste cette satisfaction si aisée et toute gorgée de testostérone d'avoir réussi à mettre à l'amende trois artistes, alors que cela ne changera jamais le malaise sociétal actuel; et qu'on ne gagne jamais d'élections à force de dédins ou de posts sur les réseaux sociaux qui ne font montre, parmi certains citoyens, que de leur grande capacité à montrer la pire part d'eux mêmes. Alors, rappelez vous-en (que je trouve bien ou malvenue la reprise de ce titre), personne ne mérite ce déluge de haine en guise d'argument pour défendre une idéologie ou une autre. Certains diront qu'elles offrent ainsi un nouvelle tribune facile à une future potentielle candidate. Et bien pour ma part, je vois en les réponses qu'elles recoivent depuis la sortie du single (remixé) autant ce que je craignais de vomissures à la langue française même que d'arguments à faire valoir quant au fait que cette chanson est encore et toujours d'actualité malgré la soit disant volonté de certains à faire croire que l'époque aurait changé, que les extrêmistes auraient un avenir alors que les réponses qui sont offertes à Amel, Vitaa ( Oups... pour notre belle lyonnaise aux origines italiennes ) ainsi qu'à Camélia, en ligne, aujourd'hui, sont presque pires en temre de violence, de radicalisme que celles qui avaient été donné à l'époque à Mélanie (Diam's). Alors, messieurs/dames les responsables... choisissez mieux vos adversaires, ils se présenteront là où ils auront à le faire.. dans les urnes. Les artistes, eux, sont des citoyens comme les autres qui s'expriment ou non sur les enjeux de société. Mais, plus encore, choisissez mieux celles et ceux qui vous défendent car ils ne valent, pour certain(e)s, pas beaucoup mieux que ceux qui étaient fustigés pour leurs comportements outranciers de l'époque où la première version de ce titre est sortie, au vue de la basses flagrante du vocabulaire et des argumentaires aussi mensongers qu'orduriers employés pour tenter de discréditer tels ou tels personnes, artistes. À votre bon coeur de prouver dignement que vous n'êtes pas (ou plus) ce que craignait Diams il y a 15 ans. Pardon de l'honnêteté, mais ça me parait mal embarqué pour le moment. Ou bien, faites prendre conscience à vos partisans qu'une pause avec les réseaux sociaux serait là plus que bienvenu.

(Edito' BENT WORLD)

Voilà. Excusez cet édito aussi spontané qu'il est aussi l'expression d'une immense lassitude autant vis-à-vis de certains médias complices d'une (nouvelle) campagne de déstabilisation sur cette fois un projet qui ne reste pour l'essentiel qu'un projet de 3 artistes qui ont repris quelques uns des grands classiques de leurs répertoires respectifs pour les amener vers ce concept féminin 'tripartite' que vis-à-vis de certains réactionnaires qui n'ont eu manifestement rien d'autres à proposer comme réaction à ce premier extrait que celle qu'on pouvait caricaturalement attendre d'eux, bien qu'ils aient soi disant... 'changé'... Oups ! Comme disait Nietzsche, le diable se cache dans les détails. Bref. La suite au prochain épisode, même si tous autant que l'on est, amoureu(x)(ses) de la musique, on se passera aisément de toutes ces 'diableries'.

REPLAY (dispo 30 jours)

 

 LIVE

Quotidien du 5 avril 2021 avec Vitaa, Amel Bent et Camelia Jordana

Posté par BENT WORLD à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,