Un album de reprises de Johnny Hallyday qui a l'adhésion du patron

http://culturebox.francetvinfo.fr/musique/un-album-de-reprises-de-johnny-hallyday-qui-a-l-adhesion-du-patron-265371 

Pour Amel Bent, "c'est quelqu'un qui a toujours été présent. Il est de la génération de ma maman. Elle a même pris quelques paires de claques car elle collait des photos de Johnny et Sylvie dans son cahier de maths. Donc, j'ai l'impression qu'il a toujours été dans ma vie. J'ai eu beaucoup de chance car ma maman m'a transmis Hallyday, Aznavour et Dalida, c'est un bel héritage". Mais l'avoir entendu toute son enfance ne change rien : quand Amel Bent chante en duo "Allumez le feu" à Bercy avec lui, elle est très impressionnée. "C'est compliqué de garder son sang froid, il a une aura, il dégage quelque chose de puissant. La voix d 'abord, puis il a un regard. C'est un loup, il m'a regardée dans les yeux et... j ai perdu mes moyens, Dieu sait si je ne perds pas souvent mes moyens. Pour ma reprise de 'Que je t'aime', je devais donner vocalement, j'y suis allée et je n'ai jamais été aussi stressée. Je suis retournée en studio, j'ai refait mon troisieme couplet puis mon deuxième et l'équipe m'a dit stop, sinon cela aurait duré éternellement".

Amel, émue rajoute : "On peut pas coller à sa voix, elle est unique. J'avais surtout envie que la chanson soit digne de cette grande voix. il a une tessiture de dingue, il passe du velours à la puissance : c'est waouh. C'est du haut niveau".